Date

21 juin 2021

Argument

La Journée du Président se devait, selon moi, d’être axée sur un thème fédérateur et induisant quelque détente après les contraintes que nous vivons ; qu’elle soit aussi tournée vers les plus jeunes qui rejoignent la Société, me paraissait supposer une approche prospective. Au final, j'ai retenu comme thème :

Le Futur : Promesses et Incertitudes du Devenir

Pour cette journée qui se tiendra le 21 juin 2021

Penser le futur, jusqu'où, jusqu'à quand, selon quels axes ? Le futur mobilise un ensemble de représentations et de croyances liées à notre rapport à l'autre, au monde, à l'espace et au temps. Le futur a sa propre histoire, se construit à chaque génération, avec souvent un projet de monde nouveau ou pour le moins des perspectives au niveau sociétal et juridique, environnemental, scientifique, philosophique, socio-économique et même politique. L'évocation du futur mobilise au plan individuel une réflexion portant sur des outils rationnels, des faits scientifiques, mais aussi des croyances et opinions sans lesquels penser le futur est un leurre.

Les dimensions théoriques de cette prospective sont déjà établies pour cette journée avec des intervenants extérieurs, d’autres seront des communications axées sur les différents aspects de nos pratiques et de nos recherches en psychiatrie et santé mentale. Il s'agit de considérer comment, dans nos professions, nous appréhendons le futur avec ses avancées techniques, ses reformulations langagières et ses nouvelles constructions théoriques à l’œuvre dans la psychiatrie, les neurosciences, les sciences humaines ainsi qu’avec les interrogations épistémologiques et philosophiques qui les sous-tendent.

Le futur de la recherche en psychiatrie n‘est pas nécessairement le futur de la clinique psychiatrique et psychopathologique dans le champ de la santé mentale. Il s’agit d’un état de fait évolutif qui retentit sur notre pratique professionnelle. Ces interrogations sur des aspects pratiques actuels sont en lien avec les évolutions de nos conceptions séméiologiques, des soins et innovations thérapeutiques, ainsi qu’avec les changements structurels et les pratiques institutionnelles.

Paris, le 21 février 2021 Dr M. Schweitzer